Le FLCEDS à Lyon – 26 octobre 2014

Fresque Fermons le CEDSL’Art était au RDV ce samedi 26 octobre après-midi, à Lyon, en hommage à nos frères beagles sacrifiés sur l’autel de la pseudo science qu’est l’expérimentation animale.

 

 

La vivisection n’existe que parce qu’elle est encore bien cachée aux yeux du public auquel on raconte des sornettes, comme on va bientôt le constater à propos du Téléthon… !

 

Il faut des financements pour que ce marché perdure,de l’élevage au laboratoire pharmaceutique en passant par le labo d’expériences in vivo.Pour une validation inadaptée, de surcroit, car non fiable pour l’homme, on le sait trop bien.

 

A Mézilles, toute une lignée de beagles est précisément née porteuse de la myopathie du Golden retreiver, qui ressemble « tant » à la myopathie de Duchenne, chez l’homme…

 

Ce sont ces beagles qui ont pris chair et sang sous nos yeux grâce au talent de deux artistes de Lyon Bombing. Quels beaux rendus d’expression, du chiot innocent à celui mort et délivré de ses souffrances, en passant par celui au regard implorant.Visuels d’autant plus poignants, qu’ils étaient accompagnés par la musique de Jean Sébastien Bach, interprétée par le merveilleux violoncelliste, Nicolas Seigle.

 

Pendant que Lyon Bombing et Nicolas Seigle, mettaient en scène place Bellecour, ces différentes étapes de la vie d’un Beagle né au CEDS, plusieurs militants du collectif renseignaient les passants sur un stand bien documenté en matière d’expérimentation animale et rappelaient au public lyonnais que les méthodes substitutives à l’animal, fiables à 100% car basées sur l’Humain, existent et doivent être plus massivement développées.

 

Pour  informer le cœur du centre ville de Lyon, un groupe de bénévoles, « habillés » en Beagles, ont sillonné toute la presqu’île et ses rues adjacentes en délivrant un message simple : « Fermons les élevages de chiens destinés à la vivisection. Fermons le CEDS ». Plusieurs centaines de tracts étaient distribués dans le même temps afin d’orienter les lyonnais vers la fresque en cours de création.

 

Beaucoup de signataires de l’Initiative Citoyenne Européenne, beaucoup de personnes qui ont découvert horrifiées que l’élevage d’animaux (dont des chiens comme au ceds) existait,  ont été demandeuses de documentation pour comprendre, pour en parler autour d’eux, et pour ne plus alimenter cette industrie .

 

Vidéo

 

 

Diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Archives
  • +2018
  • +2017
  • +2016
  • +2015
  • +2014
  • +2013