Chaine humaine à Dijon le 29 juin 2013 #1

Dijon, capitale régionale de la Bourgogne, est située à 180 km de Mézilles, où est situé le CEDS, infâme élevage de chiens destinés à la vivisection.

Dans un bel élan d’énergie, les 230 maillons de la chaine humaine ont donné de la voix afin de faire connaître aux dijonnais l’existence de cette honte bourguignonne.

En ce samedi de  « soldes », des milliers de passants ont donc été copieusement informés grâce aux slogans, aux visuels et aux tracts.

La chaine humaine s’est immobilisée place Bossuet devant un établissement lié au patrimoine familial de M. Carré, l’éleveur de Mézilles, exportant ainsi le combat contre le Centre d’Elevage du Domaine des Souches (CEDS) au coeur de Dijon.

 

chaine humaine

La chaine humaine, puissant lien de solidarité.

De la vallée du Rhône (contre le nucléaire) à l’Ouest de la France (contre la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes), la chaine humaine rassemble des humains solidaires autour d’une cause.

La chaine humaine, ce sont des personnes qui se tiennent par la main pour informer, encore et toujours, car si le plus grand nombre ne sait pas, on ne peut venir en aide à ces chiens élevés pour souffrir et mourir entre les mains des vivisecteurs.

La sensibilisation est donc un levier pour la mobilisation de chacun d’entre nous, et un préalable à l’action. Sans elle, rien n’est possible.

 

Le Collectif Fermons le CEDS compte sur chacun d’entre vous pour continuer à faire connaître ce que la plupart ignore.

«Il n’est pas un crime, pas un truc, pas un sale coup, pas une escroquerie, pas un vice qui ne perdure sans le secret qui l’entoure. Exposez ces faits au grand jour, décrivez-les, attaquez-les, ridiculisez-les dans la presse et tôt ou tard l’opinion publique les chassera. La publicité n’est peut-être pas la seule chose nécessaire mais c’est une chose sans laquelle toutes les autres démarches resteront vaines»

— Joseph Pulitzer

 

Vidéo

 

Diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.